Motion du groupe « Ensemble un Nouvel Elan » au sujet des indemnités des élus

23 – MOTION DU GROUPE « ENSEMBLE UN NOUVEL ÉLAN » AU SUJET DES INDEMNITÉS DES ÉLU.E.S

M. DENJEAN expose :

« La crise sanitaire va aggraver la situa/on économique et sociale de notre pays dans les prochains mois et prochaines années. De plus en plus de nos concitoyens sont et seront confrontés à des difficultés importantes pour subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles.


Dans notre programme pour Ramonville et dans nos 12 propositions. Notre proposition N°-4 était de créer un Conseil Local du Climat et de la Résilience

Ramonville Ensemble un Nouvel Élan remercie les électeurs ramonvillois qui nous ont fait confiance pour le second tour des municipales 2020.

L’aventure ne s’arrête pas aux urnes. Nous voulons continuer à construire une dynamique sociétale plus solidaire et écologique. C’est à notre sens le seul scénario possible face aux crises à venir. Nous venons de subir une crise sanitaire, qui peut encore ressurgir. Cette crise a mis en exergue les faiblesses de notre société : nous allons maintenant vers une crise sociale d’envergure. Et la crise écologique est toujours présente.

Comment faire face ?

Comme nous nous y étions engagés dans nos 12 propositions concrètes, nous créons, dès aujourd’hui le Conseil Local du Climat et de la Résilience. Les objectifs de ce conseil sont d’être force de propositions pour améliorer la résilience de la ville, c’est à dire la  capacité de la ville à absorber les chocs et atténuer les crises. Ces objectifs ne peuvent être atteints sans y associer les ramonvillois.es.

Ce conseil sera composé de représentants des associations et autres structures significatives ainsi que de citoyens qui auront envie de se joindre à nous.

Comment allons-nous procéder ?

Les modalités de fonctionnement seront définies ensemble lors de nos premières réunions. La 1ère étape sera de faire un constat et d’analyser la situation de Ramonville; tout d’abord au niveau de la commune mais aussi de sa place dans la communauté de communes (SICOVAL) et sa relation de proximité avec Toulouse Métropole. Souhaitant prendre des décisions éclairées et pertinentes nous nous appuierons sur les compétences et savoirs faire de chacun.

De cette analyse, le conseil élaborera des propositions d’actions pour la commune et les citoyens. Le conseil évaluera l’effet des actions engagées, mais aussi des actions non-engagées. Le conseil ne sera pas qu’un observatoire mais se voudra aussi acteur de la vie publique, en élaborant des conseils et surtout en mobilisant la population qui doit se réapproprier la maîtrise de son espace de vie et être force de proposition envers les élus municipaux.

La vocation de ce conseil est de fédérer au delà même de Ramonville. Nous pensons particulièrement au CODEV[1], au niveau du SICOVAL pour donner encore plus de poids à nos actions, conscients que de vraies initiatives existent auxquelles nous voulons être associés.

Point de contact : contact@ramonville-re2020-ret.fr


[1]      Pour une présentation du : «  CODEV « 


bandeau Ramonville ensemble un nouvel élan

Communiqué

La liste Ensemble un nouvel élan a réuni 31,45%, des suffrages. Elle obtient 5 conseillers municipaux et 2 conseillers communautaires.

Nous remercions tous les électeurs qui se sont déplacés pour aller voter ce dimanche et marquer leur attachement à la vie démocratique de notre pays et notre commune. Nous remercions particulièrement celles et ceux qui ont apporté leur suffrage à notre liste.

Le report des voix de nos deux listes ne s’est pas opéré comme nous pouvions l’espérer. La prime au sortant et l’exploitation de la crise Covid en sa faveur grâce aux moyens communaux auront fait la petite différence.

Nous prenons acte de la victoire de Christophe Lubac reconduit dans ses fonctions. Nous sommes obligés de constater que le maire de Ramonville sera élu avec le plus petit score jamais réalisé et avec un taux de participation des plus faibles sur la commune.

La gouvernance de notre ville se poursuivra sans espoir de renouvellement des pratiques que nous n’avons eu de cesse de dénoncer, en l’occurrence de non-respect du droit des minorités comme à nouveau démontré à l’occasion de la publication du dernier VAR huit jours seulement avant le scrutin. La fracture qui s’est installée entre l’équipe municipale en place depuis douze ans et la population va fatalement s’agrandir altérant considérablement la possibilité que, face aux défis, la population soit réellement associée. Alors que notre liste de rassemblement ouvrait de réelles perspectives de réconciliation et de coopération entre les forces de gauche et écologistes, le résultat de ce scrutin retardera l’éclosion de ce processus.

Nous restons globalement très inquiets quant à la situation de notre commune au regard des constats que la campagne nous aura permis de mieux identifier. D’abord au niveau des personnels communaux dont beaucoup témoignent de souffrances et d’un désir de partir de la commune, puis pour la situation financière avec une épargne nette dégradée. Nous avons aussi constaté des situations inquiétantes, révélées par de nombreux témoignages, dans les nouveaux quartiers des Floralies et du métro et les anciens comme celui de la cité rose.

Aussi, nous appelons les Ramonvilloises et Ramonvillois à faire preuve de la plus grande vigilance et à exercer une attitude critique vis-à-vis de la propagande municipale et à augmenter leurs exigences quant au respect des citoyens comme par exemple obtenir des réponses aux questions posées ou au respect des procédures légales de la gestion communale pour éviter le transfert de nos biens communs vers des groupes affinitaires.

Les cinq élus de la liste Ensemble un nouvel élan, géreront leur mandat dans le respect strict de leurs valeurs démocratiques.

Henri Arévalo et Jean-Luc Palévody

et les colistiers d’Ensemble, un nouvel élan



Le maire de Ramonville a-t-il voulu censurer son opposition ?

Toulouse – 25 juin 2020 – Frédéric DessortMEDIACITES

Christophe Lubac, maire sortant de Ramonville (Generation.s), a-t-il censuré les groupes d’opposition au conseil municipal ? Pour les élus Patrice Brot (LREM), chef de file du groupe Ramonville d’Avenir (6 élus sur 33), et Jean-Pierre Péricaud (EELV), chef de file du groupe Solidarité Écologie Démocratie (4 élus sur 33), le droit à s’exprimer des groupes minoritaires a en tous cas été entravé.  

À l’origine de leurs protestations, l’absence inhabituelle de tribunes politiques dans l’édition du 12 juin du bulletin municipal. Dans un mail envoyé le 19 juin, Jean-Pierre Péricaud a reproché au maire de ne pas l’avoir sollicité pour envoyer un texte, ni même prévenu en amont de cette publication et lui a dès lors demandé d’intégrer un texte de son groupe dans la version numérique. Même demande pressante de Patrice Brot. « Nous avons transmis, dès le 15 mai, le texte de notre groupe au service de communication de la commune. Sans réponse », regrette-t-il.

Des accusations balayées d’un revers de main par le maire. « Je n’ai jamais empêché l’opposition de publier une tribune dans le bulletin municipal », conteste Christophe Lubac qui dit ne pas avoir connaissance du mail de M. Brot. Et d’ajouter : « Si nous n’avons pas initialement publié de telles tribunes, c’est parce que notre directeur de cabinet n’a pas sollicité les groupes d’opposition. En effet, l’objet de cette édition était le déconfinement, sujet éloigné des considérations électorales. En outre, le groupe majoritaire a fait le choix depuis plusieurs mois de ne pas publier de tels textes, afin de ne pas influer sur le cours de la campagne. Je veux souligner enfin que la loi nous permettrait de réduire la taille des textes proportionnellement au poids des groupes dans le conseil municipal, mais nous avons toujours fait le choix d’une même longueur pour tous ».

Pas de quoi calmer l’opposition. « Christophe Lubac bafoue le droit des minorités du conseil municipal, ce qui est tout à l’image de sa gouvernance », déplore Henri Arevalo, élu sortant membre du groupe Solidarité Ecologie Démocratie et tête de liste d’Ensemble un nouvel élan pour Ramonville.

Sous pression, le maire a fini par faire modifier, le 23 juin , le document pdf du bulletin municipal disponible sur le site de la commune (version initiale ici en cache) en y faisant insérer les deux textes de l’opposition. Leurs auteurs soulignent, en conclusion, avoir respecté le code électoral en ne faisant pas de propagande politique.  

Que dit justement, le code électoral ? « Le maire ou le président de l’organe exécutif, en leur qualité de directeur de la publication, peuvent vouloir refuser la publication de telles tribunes en considérant qu’elles ne respecteraient pas l’article L. 52-8 du code électoral », explique Valérie Farrugia, avocate au barreau de Paris. Mais, selon elle, « un tel refus serait censuré par le juge administratif ».


Madame, Monsieur,
Nous traversons depuis le mois de mars une crise sanitaire majeure. Éprouvante sous différentes formes et pour chacun d’entre nous, nous sortons lentement de la période la plus critique sur le plan sanitaire.
Nous remercions tous les électeurs et électrices de Ramonville qui, le 15 mars dernier, ont porté leur suffrage sur chacune de nos deux listes.
La situation générée par l’épidémie de Covid-19 a mis en exergue d’une part l’extrême vulnérabilité de nos systèmes, sanitaire, économique, social, et d’autre part la grande fragilité de nos services publics, notamment hospitalier. Une autre faille a été mise en évidence : nos communes ne sont pas préparées en cas de nouvelle crise sanitaire, et encore moins préparées face au changement climatique.
La crise que nous vivons, valide ce que nous avions déjà exprimé dans chacun de nos projets : écologie, résilience, solidarité, convivialité, vie des quartiers…
Nous avons décidé de fusionner car nous partageons l’essentiel de ce constat et, en particulier, les valeurs démocratiques. Nous l’avons fait dans un bel esprit d’ouverture et de dialogue.

La constitution de la liste à la proportionnelle garantit le respect de la représentativité et crée les bonnes conditions de coopération. En responsabilité, notre nouvelle liste, vous offre le 28 juin, l’opportunité de voter pour un rassemblement qui porte une équipe municipale plurielle. Constituée de femmes et d’hommes motivés, expérimentés, tous sont réunis autour de l’écologie, de la démocratie sociale et participative, de la solidarité ; tous sont enthousiasmés à l’idée de pouvoir servir ensemble notre commune et sa population.


Forte des 36,5 % des suffrages exprimés au premier tour (23 % +13,5 %), nous sommes en position pour engager une belle dynamique et gagner.


Avec votre confiance et vos soutiens, le 28 juin, faisons de Ramonville une ville verte, résiliente, pour le climat et les solidarités !


Henri Arévalo, Ramonville Écologie 2020
Jean-Luc Palévody, Ramonville en Transition

Démarche soutenue par

bandeau de logos

Pour avoir accès aux sites du 1er tour de chacune dès deux listes aujourd’hui rassemblées, cliquez sur les logos ci-dessous